Mise en garde et précautions d'emploi :

Les poppers et arômes sont des produits dangereux si ils sont mal utilisés, ils sont inflammables et peuvent exploser. Ne fumez pas dans une pièce dans laquelle vous avez laissé un flacon s'évaporer. Aérez les pièces dans lesquelles vous l'utilisez. Ne buvez pas et ne vous injectez pas le liquide contenu dans les flacons. En cas de doute sur les manipulations à effectuer, contactez-nous. En cas d'absorption : contactez d'urgence un centre anti-poison ou votre médecin traitant.

L'utilisation du poppers est interdit pour les mineurs et dans certins pays.

NE PAS UTILISER SI VOUS PRENEZ UN TRAITEMENT POUR LE COEUR OU DU VIAGRA.

Nous rappelons que le fait d'inhaler du poppers de façon trop répété ou en trop grande quantité est fortement déconseillé. De plus, si vous ne pouvez pas vous en passer lors de vos sorties ou à n'importe quel autre moment intime, nous vous conseillons de consulter un médecin car cela peut démontrer une dépendance gênante pour votre organisme.

D'une manière générale, la consommation de poppers et d'arômes déclenche une dilatation des vaisseaux sanguins et une accélération du rythme cardiaque.
Les effets recherchés sont l'euphorie, une sensualité exacerbée, un état désinhibé et des bouffées vertigineuses et stimulantes,  Mais parfois des effets indésirables peuvent apparaître comme des maux de tête, des vertiges voir des malaises, l'irritation des muqueuses (notamment nasales) et d'autres effets plus graves peuvent apparaître lors d'inhalations trop importantes et/ou trop régulières.
Ne forcez personne à inhaler du poppers et ne prenez pas ce genre de produit lorsque vous êtes sous traitement médical sans en avoir préalablement parlé avec votre médecin traitant.

Législation en France

Vous pouvez acheter en France les poppers distribués sur notre site. En effet depuis le 7 juillet 2011, les nitrites d'alkyle étaient interdits à l'offre et à la cession en France, par l'article 1 de l'arrêté du 29 juin 201116 « portant application d'une partie de la réglementation des stupéfiants aux produits contenant des nitrites d'alkyle aliphatiques, cycliques ou hétérocycliques et leurs isomères ». Cependant, le 3 juin 2013 le Conseil d’État a abrogé le décret en question. Plus d'informations sur la législation en france